Le résumé  
  Les thèmes


LE RESUME

Un soir d’hiver, alors que la tempête rugit sur le village nantais, un chat blanc et gris gratte à la porte de la maison des Dubreuil. L’animal semble abandonné. Margaux, 11 ans et Louise, 6 ans, supplient leurs parents de le garder. Pour ne prendre aucun risque, leur mère mène le chat chez le vétérinaire…

Ce que l’on va découvrir alors, n’a rien de rassurant… Il porte un curieux tatouage dans l’oreille droite : une croix, et juste en dessous de l’axe horizontal, à chaque extrémité, deux petits triangles suspendus par le haut de la pointe… Se pourrait-il qu’il s’agisse d’une balance ?

La suite des évènements ne fera que confirmer les doutes : ce chat n’est pas un animal comme les autres, il à des pouvoirs extraordinaires, des pouvoirs qui pourraient mettre en danger la famille Dubreuil.

Une nuit, alors que le ciel pur laisse apparaître la lueur des étoiles, Margaux et ses parents observent d’un air médusé un rayon rouge d’un éclat hors du commun, surgir du fond du jardin et se perdre dans les profondeurs de l’espace. Le chat en est l’émetteur… Il semblerait qu’il soit en train de communiquer avec l’au-delà…

Les recherches mènent vers une étoile placée dans la constellation de l’Aigle, située à quelques 500 années lumière de notre Terre : Tarazed. Margaux et son ami Richard n’en reviennent pas : en regardant l’étoile, ils la voient telle qu’elle était il y a 500 ans… époque à laquelle vivait la célèbre Duchesse Anne de Bretagne.

Mais pourquoi donc le chat communique-t-il avec cette étoile ?
Et comment se fait-il qu’il soit si intéressé par la musique du musicien Josquin Desprez, qui vivait près de la Duchesse en 1502 ?
De surprises en découvertes, les enfants devront pénétrer dans l’univers et remonter le temps jusqu’au 16ème siècle, pour percer le mystère. Ca n’est qu’à ce prix qu’ils découvriront enfin la mission de ce chat extraordinaire, nommé BILANCIA…

Mais quelle formidable révélation les attend !!!

haut de page

 

LES THÈMES

 

La Duchesse Anne: un morceau d’histoire

1502 et 1503 sont les deux années que Margaux et Richard, nos deux héros, vont devoir explorer.
Grâce à Bilancia, la petite chatte extraordinaire, ils vont se rapprocher de celle qui marqua sa région et son époque : Anne de Bretagne.

La petite Duchesse n’a que 11 ans en 1488, lorsque son père François II, Duc de Bretagne, décède. Malgré son jeune âge, c’est à elle que revient le duché. De tout temps, la Bretagne fut très convoitée. A la mort de François II, les prétendants vont se précipiter et demander la main de la jeune Duchesse. C’est le roi de France, Charles VIII qui deviendra finalement en l’an 1491 l’époux de la duchesse Anne, qui n’alors que 14 ans.

Certains dirent que la petite Duchesse venait de trahir son peuple en vendant le duché de Bretagne à la France.
Il n’en fut rien.

Bien au contraire, les écrits de l’époque prouvent que Anne de Bretagne accepta d’épouser le roi de France afin de sauver son duché d’une grande misère qu’entretenait habilement Charles VIII en guerroyant contre le peuple breton.

Elle n’eut guère le choix, et c’est contre son gré qu’elle devint reine de France en épousant le roi au château de Langeais. Anne veilla à ce que le contrat de mariage laissât une grande autonomie et une réelle indépendance au duché de Bretagne.

De cette union naquirent cinq enfants. Aucun ne survécut. Le roi décéda à son tour le 7 avril 1498 sans laisser d’héritier à la couronne de France. Tel que le contrat de mariage le stipulait, Anne de Bretagne épousa alors en 1499 le nouveau roi de France, Louis d’Orléans, cousin de Charles VIII. Elle devint alors pour la deuxième fois reine de France.
Un ans plus tard, la petite princesse Claude voyait le jour.
La famille royale s’installa alors au château de Blois.

C’est dans ce contexte, que se déroule l’histoire de Bilancia.
La deuxième grossesse de la reine est annoncée au milieu de l’année 1502. La naissance devrait avoir lieu en janvier 1502. La naissance devrait avoir lieu en janvier 1503.

Anne et Louis XII, espèrent un fils, un dauphin, qui éloignerait de la couronne le jeune François d’Angoulême, héritier légitime du royaume de France, au cas où Anne n’enfanterait aucun fils.

Le 21 janvier 1503, au château de Blois, Anne accouche d’un garçon. Le dauphin tant attendu est arrivé ! Pour se rappeler son père, mais certainement aussi pour narguer Louise de Savoie, la mère de François d’Angoulême, Anne décide d’appeler le nouveau né, François…

Or le pauvre enfant ne vécut pas plus de trois jours. Le 24 janvier il meurt à son tour. Anne vient de perdre son sixième bébé. Elle aura beaucoup de mal à s’en remettre.

Le reste de sa vie ne lui offrira pas plus de chance. Aucun de ses garçons ne vivra. François d’Angoulême montera sur le trône en 1515 et c’est lui, quelques années plus tard, qui intégrera la Bretagne au royaume de France.

Anne de Bretagne restera à tout jamais la Duchesse associée à la Bretagne. Toute sa vie elle veillera à ce que son peuple soit épargné de la misère. Souvent elle retournera à Nantes et à Rennes. En 1505 elle entreprendra le tour de son Duché, le célèbre Tro Breiz, qui durera plusieurs mois.

On l’oublie souvent mais Anne fut la reine qui, grâce à son goût pour les arts et les lettres fut celle qui imposa en France les prémices de la Renaissance. Ses deux époux rapportèrent de leurs campagnes italiennes des modes et des coutumes qu’Anne sut adopter au point d’en faire les siennes.

Elle donna aussi à la femme, une place nouvelle, noble et valorisante, en s’entourant d’un cercle de jeunes filles auxquelles elle donna la meilleure éducation possible.

La Renaissance française doit beaucoup à la Duchesse Anne de Bretagne. Son gendre, François 1er ne fera que poursuivre une évolution déjà bien amorcée…

haut de page

L'astronomie:

L’astronomie est une science. Une science qui préoccupe les hommes depuis des millénaires.
En effet, les Grecs, plusieurs siècles avant Jésus-Christ s’étaient largement penchés sur le sujet.
Plus tard, au tout début du Moyen Âge, ce sont les Arabes qui remarquèrent à leur tour des étoiles jusqu’alors inconnues et qui dessinèrent de nouvelles constellations.
Galilée, au début du 17ième siècle fut le premier scientifique à diriger une lunette astronomique vers l’espace. Prenant la suite de Copernic, il affirma alors que la Terre et les autres planètes tournaient autour du soleil. Cependant, cette thèse jugée hérétique lui causa bien des soucis… A l’époque, la Terre se devait d’être le centre de l’univers. Les astres dépendaient d’elle, il n’était pas envisageable qu’il en soit autrement. Les responsables de la religion catholique s’offusquèrent de l’idée avancée par Galilée et, en 1633, afin d’éviter l’emprisonnement, le savant abjurait les résultats de ses recherches en déclarant officiellement qu’ils étaient infondés…

Il fallut attendre des décennies avant d’admettre que Galilée avait raison…et que la Terre n’était qu’une des neuf planètes du système solaire (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton), tournant autour de notre étoile: le Soleil.

Depuis, les recherches engagées par les plus grands astrophysiciens de la planètes, reposent sur des outils d’observation de plus en plus perfectionnés: observatoires, télescopes géants, satellites…

Il faut attendre le début des années 1800 pour évaluer la distance qui sépare la Terre des étoiles. Mais les résultats donnés en kilomètres, sont tellement « astronomiques », qu’on envisage une nouvelle unité de calcul: la notion d’année lumière. En partant du principe établi, que la lumière se déplace dans l’univers à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde, on va calculer le nombre de kilomètres qu’elle fera en une année: le calcul est simple:
En effet, 300 000 multiplié par 3600 (nombre de secondes en une heure), multiplié par 24, nous donne le nombre de kilomètres parcourus par la lumière en une journée. Il suffit de multiplier ce chiffre par 365, et on connaît la distance que représente la nouvelle unité de calcul astronomique: l’année lumière.
Une année lumière est donc l’équivalent de 5 676 milliards de kilomètres….
Une étoile (comme Tarazed), placée à 500 années lumière de notre Terre est éloignée de nous de 5 676 milliards de kms multipliés par 500...Il est donc beaucoup plus facile de parler en année lumière.
Et comme la lumière se déplace, il nous faut comprendre que lorsque notre œil rentre en contact avec un objet très éloigné, il ne le voit pas tel qu’il est à l’instant « t ». En effet, il faut déduire le temps qu’a mis la lumière à nous parvenir…
Ainsi, cette étoile Tarazed, placée à 500 années lumière de notre Terre, nous apparaît comme elle était il y a 500 ans…Incroyable…mais vrai. Et Tarazed ne fait pas partie des étoiles les plus éloignées de nous, loin de là…

Ces notions d‘astronomie, quoique succinctes, apparaissent dans le livre dès le chapitre 10. Elles permettront aux jeunes lecteurs de Bilancia de comprendre, d’où vient ce chat extraordinaire…

haut de page